Mes livres

jeudi 26 octobre 2017

Il n’y a pas de vie ordinaire

J’ai assisté la fin de semaine dernière à un conventum qui réunissait mes anciennes compagnes de classe du secondaire. À un moment donné, l’une d’entre nous a suggéré que chacune évoque en quelques minutes son parcours de vie. Une première s’est lancée et j’ai été surprise de découvrir que je ne connaissais pas cette personne même si je l’avais côtoyée pendant cinq ans. Quelques-unes se sont abstenues de parler, d’autres l’ont fait mais du bout des lèvres, en affirmant que leur vie était très ordinaire et qu’il n’y avait rien à en dire. Et pourtant, moi qui n’avais eu aucun contact avec elles au cours des années, je trouvais leur parcours remarquable, plein de surprises et même de mystère.
Que de questions j’aurais aimé poser. J’aurais voulu en savoir davantage. Ce n’est pas parce qu’une personne gravite dans l’ombre que son histoire manque d’intérêt. Nous avons tous et toutes vécu des pertes, des chagrins, des grandes joies, des bonheurs, petits et grands et ce sont ces brins de vie tissés ensemble qui leur donnent texture et couleur.
Une de mes compagnes qui habitait en face de chez moi lorsque je n’étais encore qu’une petite fille, m’a raconté qu’un beau jour elle voulait venir me montrer une poupée de porcelaine qu’elle avait reçue en cadeau ou achetée au cours d’un voyage. Elle avait traversé la rue pour se rendre chez moi avec son précieux trésor. Comble de malheur, pendant ce court trajet, elle a échappé sa poupée et celle-ci s’est cassée.
Aujourd’hui, je dirais que cette poupée cassée sur le trottoir ou dans la rue, que je n’ai jamais pu voir, s’est rendue à bon port. Mon amie d’enfance en a fait une anecdote qu’elle a pris la peine de partager avec moi. Je l’imagine cette poupée qui a traversé le temps. Elle contient une vie qui m’est inconnue, une vie qui n’a rien d’ordinaire parce qu’elle est unique. Elle tient son histoire entre ses doigts de porcelaine.

© Denise Nadeau
         Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire